Index de l'article

Mercredi 19 juin : Cette fois-ci, direction Amfreville-les-Champs à l’intérieur des terres. Arrivée du groupe en covoiturage, comme d’habitude, dans la cour de la ferme ‘’ Au Fil des Saisons ‘’. Accueil chaleureux par le maître des lieux, Antoine. Durant environ une heure et demie, ce passionné d’origine belge nous fait un  cours magistral et avec beaucoup d’humour sur ce pays cauchois qu’il affectionne tant. L’essentiel de son propos tourne autour de la culture du lin, cette plante originaire d’Eurasie qui a plus de 12000 ans ! La Picardie est la première région productrice de cette belle plante dont la petite fleur bleue ne dure que quelques heures le matin. Tous, on est surpris d’apprendre la multitude d’usages du lin : paillages, isolants, textiles, coques de voitures, de bateaux et même d’avions…et bien sûr l’huile. De plus, la culture du lin demande beaucoup moins de traitements que le coton. Il est biodégradable et respectueux de l’environnement. Prise du repas sur place avec les produits locaux. L’après-midi, destination Sassetot-le-Mauconduit. La pluie a fini par nous rejoindre au niveau du village des Petites Dalles. La montée sur la falaise a été un peu raide. Vu le temps, pas de photos. Retour vers Sassetot, passage devant le château, devenu un hôtel de luxe. Il abrite les appartements de l’impératrice Elisabeth d’Autriche, dénommée ‘’Sissi’’. Conseillée pour les bienfaits du climat à cause de son air iodé, elle arrive avec sa suite en 1875. Elle était très bonne cavalière mais échappa un jour à la noyade grâce à un pêcheur qui se porte à son secours. Une histoire qui finit bien. Elle quittera Sassetot en laissant beaucoup de regrets car elle était une personne généreuse et très appréciée par les habitants. Le temps maussade nous accompagne pour le retour à Veules-les-Roses. Diner au VVF et soirée détente. (Jean-François R.)

19 Juin : Visite à la « ferme des Saisons » où nous sommes initiés à la culture et aux différents usages du lin par un personnage étonnant et captivant : il nous raconte sa région, ses habitants et leur caractère un peu fermé, tout ceci avec une bonne dose d’humour et de poésie.

Casse-croûte sur place avec les produits du terroir.

L’après-midi, « Dame météo » était peu sympa avec nous et la rando a été un peu plus compliquée : terrain glissant, en descente.

Déjà 19h apéro et repas où chacun participe au service.

Bonne ambiance pimentée de petites histoires… encore une dernière… ? (Dany Bodin)